Imprimer ce Évènement

L’accès des femmes aux études de médecine, un long combat

Chargement de la carte…

Date
23 janvier 2020 à 20:30

Lieu
Salle du Mont-Blanc (RER Les Baconnets)

Cycle
Femmes méconnues

Intervenant
Natalie Pigeard-Micault, Docteure en histoire des sciences, Responsable des ressources historiques du Musée Curie, CNRS.


Automne 1868, quatre femmes peuvent pour la première fois s’inscrire comme étudiantes de la Faculté de médecine de Paris. Deux ans après, Elizabeth Garret devient la première femme docteur de France. En 1904, 268 thèses de médecine ont été soutenues par des femmes. Cent cinquante ans après, les femmes représentent 72% des étudiants de première année des facultés françaises de médecine.

Dans quel contexte cette innovation a-t-elle pu avoir lieu ? Qui étaient ces premières docteurs en médecine ? Comment ont-elles été perçues par la communauté médicale et plus largement par la presse ? Que sont-elles devenues ? Enfin, menaient-elles un combat social ?

Au travers du récit du parcours de ces femmes, des oppositions et des soutiens rencontrés, Natalie Pigeard-Micault montre l’impact de cette période sur l’évolution de la féminisation de la médecine.

Pour accéder à de la documentation complémentaire :

→ le support de la conférence (SERA EN LIGNE APRES LA CONFERENCE),

→ une fiche de présentation de Nathalie Pigeard-Micault,

→ des références bibliographiques de Nathalie Pigeard-Micault,

Mélanie Lipinska (1865-1933), médecin et → historienne des femmes en médecine.

Lien Permanent pour cet article : https://www.universitepopulaire-antony.fr/evenements/lacces-des-femmes-aux-etudes-de-medecine-un-long-combat/