Imprimer ce Évènement

La domestication des animaux, une histoire pluri-millénaire

Chargement de la carte…

Date
21 avril 2022 à 20:30

Lieu
Salle du Mont-Blanc (RER Les Baconnets)

Cycle
L'homme et l'animal

Intervenant
Jean-Denis Vigne, Directeur de recherche émérite au CNRS, Chargé de mission au Muséum National d'Histoire Naturelle
https://archeozoo-archeobota.mnhn.fr/fr/annuaire/jean-denis-vigne-8864


Jean-Denis Vigne est agrégé de sciences naturelles et docteur en paléontologie ; il a dirigé des fouilles archéologiques en Corse, en Tunisie et, actuellement, à Chypre. Initiés en France et en Italie, ses travaux l’ont également amené en Iran, en Ouzbékistan et en Chine.

Il a publié une vingtaine d’ouvrages ainsi que plus de 500 articles dans des revues scientifiques, formé de nombreux étudiants à l’archéozoologie, piloté plusieurs programmes de recherche nationaux ou européens et, de 2017 à 2020, dirigé la recherche, l’expertise et l’enseignement du Muséum national d’Histoire naturelle.

La conférence :

La domestication des animaux représente un changement majeur dans l’histoire de l’humanité ; mais aussi dans celle de la biosphère.

Quand, où et comment les humains ont-ils commencé à s’approprier des populations animales ?

L’archéozoologie (*) et la paléogénétique révèlent l’existence de multiples « foyers » de domestication à la surface du globe, apparus pourtant indépendamment les uns des autres.

(*) : L’archéozoologie est un moyen d’explorer le passé des sociétés humaines. Elle permet aussi de contribuer aux grands débats du XXIe siècle sur l’érosion de la biodiversité, sur la transformation des milieux sous la pression des activités humaines, ainsi que sur la place et le statut actuels de l’animal .

Les moutons et bovins qui broutent dans nos prairies sont issus de souches domestiquées au Proche-Orient et introduites en Europe occidentale il y a plus de 7000 ans. Les recherches récentes, notamment sur le chat, montrent aussi que la domestication, longtemps considérée comme résultant d’une simple décision humaine, relève plutôt d’une forme particulière d’interaction écologique entre hommes et animaux, renforcée par une intention humaine mais ayant fortement impacté les progrès techniques et alimentaires, les organisations sociales et les représentations mentales et symboliques.

Les raisons mêmes de ces domestications sont diverses et complexes, mais les explications climatiques et utilitaires, longtemps privilégiées, sont également battues en brèche par les dernières découvertes, qui ouvrent de multiples pistes de recherches bio-archéologiques et de réflexion sur notre propre animalité et la façon de la vivre avec les autres animaux.

Pour en savoir plus :

=> sur le site du CNRS : la page de Jean-Denis Vigne

=> une sélection bibliographique

=> des références dans les médias :

France Inter : https://www.franceinter.fr/personnes/jean-denis-vigne-0  (La Terre au Carré, Le temps d’un bivouac)

France Culture : https://www.franceculture.fr/personne-jean-denis-vigne.html

Lien Permanent pour cet article : https://www.universitepopulaire-antony.fr/evenements/la-domestication-des-animaux-une-histoire-pluri-millenaire/